Test d’homocystéine

  • Test d’homocystéine
  • Test d’homocystéine
  • Test d’homocystéine

Test d’homocystéine

Mesurer le taux d’homocystéine

Prévention de l’hypertension et de l’athérosclérose. Un taux trop élevé d’acide aminé homocystéine dans le sang augmente notamment le risque de développer une maladie cardio-vasculaire. Souvent, une forte concentration en homocystéine est le résultat d’une carence en vitamines B, mais elle peut être aussi le signe d’une maladie. En connaissant votre taux d’homocystéine, vous pouvez évaluer au mieux ces risques et agir en conséquence.

Le test d’homocystéine de cerascreen® contient un kit de prélèvement à domicile et un kit d’envoi. La concentration en homocystéine dans votre sang est ensuite analysée en laboratoire.

  • La simplicité et le confort d’une prise de sang à domicile
  • Le taux d’homocystéine donne des informations sur le risque de contracter certaines maladies
  • Analyses réalisées par des professionnels en laboratoire médical
  • Des résultats d’analyse au format numérique avec des recommandations de prévention
  • Des résultats disponibles une semaine après la réception de votre échantillon

La concentration en homocystéine peut être le premier signe d’une maladie ou d’un risque de maladie. Pour obtenir un diagnostic complet, consultez votre médecin.

Prix régulier €79,00 TVA incluse Livraison gratuite
Icon Prod_1 cera Livraison gratuite et rapide
Icon Prod_3 cera Utilisation simple
Icon Prod_4 cera Droit de retour 120 jours

Informations sur le produit



Pourquoi mesurer le taux d’homocystéine

Il vaut mieux prévenir que guérir, c’est bien connu. En mesurant votre taux d’homocystéine, vous pourrez faire de la prévention ciblée, et ainsi agir au mieux et réduire votre risque d'athérosclérose, d'hypertension, de thrombose ou d'autres maladies.

Le prélèvement d’échantillon pour votre test d’homocystéine cerascreen® s’effectue à votre domicile : plus besoin de passer des heures chez le médecin ou dans la salle d’attente ! Le test est un prélèvement sanguin : il suffit de se piquer le bout du doigt. L’analyse est effectuée par des professionnels en laboratoire médical.

Bénéficiez de notre expertise : fort de neuf ans d’expérience dans le développement et l’interprétation des tests, cerascreen® est numéro un sur le marché européen des kits de prélèvement et d’envoi d'échantillons médicaux. Nous avons mis au point plus de 60 kits d’envois homologués (dispositifs médicaux), analysons 250 000 échantillons par an, et nos produits sont disponibles dans de nombreux pays européens.

Vos résultats

Une fois votre échantillon analysé, vous recevez vos résultats sur votre application My cerascreen® ou sur notre plateforme en ligne sécurisée en vous connectant à votre compte d’utilisateur. Vous pouvez consulter vos résultats très simplement sur votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur, et même les imprimer au besoin.

L’analyse en laboratoire vous indique votre taux d’acide aminé homocystéine dans le sang et précise si cette valeur se situe dans la plage de référence. Lisez nos recommandations pour apprendre comment faire baisser votre concentration en homocystéine. Des informations complètes sur la santé expliquent le lien entre l’homocystéine et les vitamines B6, B9 et B12.

 

Questions sur l’homocystéine :

  • Pourquoi mesurer le taux d’homocystéine ?

    Un taux d’homocystéine élevé peut être à la fois un signe avant-coureur d’une maladie, et une maladie en soi. Les chercheurs pensent qu’une forte concentration en homocystéine dans le sang peut participer au développement de maladies telles que l’hypertension ou l’athérosclérose.

    La bonne nouvelle, c’est qu’il est la plupart du temps possible de contrôler son taux d’homocystéine. Tout dépend de la cause de l’augmentation de la concentration. Cela peut notamment être dû à une carence en vitamines B, à une maladie ou encore à la prise de certains médicaments.

  • Pour qui ce test est-il recommandé ?

    Le test d’homocystéine est particulièrement indiqué pour les personnes qui ont un risque élevé de maladies cardio-vasculaires à cause de facteurs génétiques ou d’antécédents médicaux. En outre, il est recommandé aux personnes qui ont un cancer, de l’ostéoporose, une maladie cardio-vasculaire ou qui souffrent du syndrome du côlon irritable.

    Si vous appartenez à ce groupe, vous pourrez, grâce à votre taux d’homocystéine, identifier un facteur de risque supplémentaire et agir en conséquence.

    Le test d’homocystéine est également recommandé aux femmes enceintes. En effet, lors de la grossesse, le besoin en vitamines B augmente fortement, et une carence peut entraîner une hausse de la concentration en homocystéine.

  • Comment se déroule le test ?

    Lors d’un test d’homocystéine, vous prélevez un petit échantillon sanguin à l’aide d’une lancette que vous piquez sur le bout du doigt. Seules quelques gouttes de sang suffisent. Vous déposez ces gouttes sur deux papiers buvards : seule une très faible quantité de sang est donc nécessaire et l’échantillon se conserve longtemps.

    L’échantillon est ensuite envoyé dans une enveloppe préaffranchie à un laboratoire médical. L’analyse détermine le taux d’homocystéine dans le sang et indique s’il se situe dans la plage de référence. Une fois l’analyse terminée, vous recevez une notification vous invitant à consulter vos résultats sur notre plateforme en ligne ou sur l’application My cerascreen®.

  • Comment interpréter les résultats ?

    Le rapport d’analyse vous indique le taux d’homocystéine mesuré dans votre sang au moment du test. Les résultats sont exprimés en micromoles d’homocystéine par litre de sang (µmol/L). De plus, ils précisent si votre taux d’homocystéine est normal, légèrement élevé, élevé, ou très élevé par rapport à la valeur de référence.

  • Quelles recommandations vais-je recevoir ?

    Le premier conseil que l’on puisse vous donner si votre taux d’homocystéine est trop élevé est d’en identifier la cause. Ce n’est qu’à partir de là que vous pourrez véritablement agir. Souvent, cette forte concentration est la conséquence d’un déficit en vitamines B6, B9 et B12. Le rapport d’analyse contient également des conseils sur la meilleure manière de pallier cette carence grâce à un changement d’alimentation ou la prise de compléments.

    Le mieux est de consulter votre médecin qui pourra vous guider selon votre situation, vos antécédents, vos symptômes et vos éventuelles maladies sous-jacentes. Parmi les causes, citons notamment l’insuffisance rénale chronique, les troubles génétiques, ou encore l’hypothyroïdie.

  • Qu’apprend-on de la concentration en homocystéine ?

    L'homocystéine est un acide aminé naturellement présent dans le corps humain, contrairement aux acides aminés essentiels qui nous sont apportés par notre alimentation. Elle est produite durant le métabolisme d’autres acides aminés et est notamment utilisée pour produire de nouvelles protéines.

    Néanmoins, un taux d’homocystéine légèrement élevé peut déjà être la source de problèmes. En effet, si elle est présente en trop grande quantité dans le sang, l’homocystéine peut endommager les vaisseaux sanguins et augmente le risque de développer de l’hypertension ou de l’athérosclérose notamment. En médecine, il existe même un terme spécifique pour désigner le taux élevé d’homocystéine : l’hyperhomocystéinémie.

  • Quelles vitamines interfèrent avec l’homocystéine ?

    Une concentration trop élevée en homocystéine peut être liée à une carence en trois vitamines B :

     

    • La vitamine B6, qui est naturellement présente dans la viande, le poisson, les légumes, les fruits à coque et les céréales complètes.
    • La vitamine B9 (aussi appelée folate), qui se retrouve dans les légumes à feuilles vertes, les fruits, les produits à base de céréales complètes et les fruits à coques. Sa forme synthétisée, appelée acide folique, est disponible sous forme de complément alimentaire et est particulièrement recommandée chez les femmes enceintes.
    • La vitamine B12, qui est contenue dans les produits d’origine animale, par conséquent les végétariens et végétaliens ont souvent des carences en vitamine B12. Dès lors, les personnes qui adoptent un mode de vie végétalien doivent veiller à prendre des compléments de cette vitamine.

     

    Si vos analyses révèlent un taux trop élevé d’homocystéine, il peut être intéressant d’examiner également votre apport en ces trois vitamines.

  • Comment puis-je faire baisser mon taux d’homocystéine ?

    La marche à suivre pour faire diminuer son taux d’homocystéine varie énormément d’une personne à l’autre, et dépend fortement de la cause de cette anomalie.

    S’il s’agit de la conséquence d’une carence en vitamines B, le taux redescend généralement une fois ce déficit pallié. Arrêter de fumer peut aussi être une solution, car le tabagisme peut également entraîner un déficit en vitamines B.

    Parfois, cela peut être le signe d’un problème aux reins ou à la thyroïde qui nécessite un suivi médical. Certains médicaments peuvent également augmenter la concentration en homocystéine. Parlez-en avec votre médecin pour qu’il puisse vérifier le risque que votre traitement interfère avec votre taux d’homocystéine. Le cas échéant, un changement de substance active peut parfois être indiqué.

  • Qu’implique un taux élevé d’homocystéine lors de la grossesse ?

    Dès lors qu’elles envisagent de tomber enceintes, il est conseillé aux femmes de mesurer leur taux d’homocystéine. Chez la femme enceinte, un taux trop élevé d’homocystéine augmente le risque de complication pendant la grossesse. De plus, les besoins en vitamines B12, B9 et B6 sont nettement plus élevés pendant la grossesse et l’allaitement. Les femmes enceintes ont donc tout intérêt à surveiller leur taux d’homocystéine.

    En général, un apport supplémentaire en acide folique est recommandé pour répondre à leur besoin accru en vitamines B9. Cet apport leur permet de prévenir l’augmentation du taux d’homocystéine, mais aussi les malformations chez l’enfant. Cette recommandation s’applique aussi aux femmes en désir de grossesse, étant donné que le besoin en folate augmente dès les tout premiers jours de grossesse.

  • Existe-t-il des contre-indications ?

    Le test d’homocystéine n’est pas destiné à certains groupes de personnes ou ne l’est que dans une certaine mesure :

    • Il est interdit aux personnes atteintes de maladies infectieuses telles que l’hépatite ou le VIH d’effectuer le test d’homocystéine.
    • Il est déconseillé aux personnes souffrant d’hémophilie d’effectuer ce test.
    • Le test d’homocystéine n’est pas adapté aux enfants de moins de 18 ans.

    Le test n’a pas vocation à établir un diagnostic. Si vous ressentez de fortes douleurs ou souffrez de paralysie, veuillez prendre conseil auprès de votre médecin.

D'autres clients ont également acheté

  • Analyse de sang CRP Épuisé

    Analyse de sang CRP

    Cerascreen Belgique

    Prix régulier €49,00

  • Test sérologique Covid-19 - 34%

    Test sérologique Covid-19

    Cerascreen Belgique

    €89,00 Prix réduit €59,00

  • Test IgE allergies - analyse de sang cerascreen

    Test IgE aux allergies complet

    Cerascreen Belgique

    Prix régulier €149,00

  • Test d’allergie aux poils de chat

    Test d’allergie aux poils de chat

    Cerascreen Belgique

    Prix régulier €39,00

€79,00 TVA incluse Livraison gratuite
€79,00 TVA incluse Livraison gratuite